La Voix de l’Est
Le mécanicien granbyen Marco Chevalier, que l'on voit ici en compagnie de son avocate, Me Célina St-François, a demandé d'alléger ses conditions de remise en liberté afin de pouvoir travailler dans une ferme laitière.
Le mécanicien granbyen Marco Chevalier, que l'on voit ici en compagnie de son avocate, Me Célina St-François, a demandé d'alléger ses conditions de remise en liberté afin de pouvoir travailler dans une ferme laitière.

Marco Chevalier veut travailler

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
L'appel de la terre est plus fort que l'oisiveté pour le Granbyen Marco Chevalier.