La Voix de l’Est
Quelques instants avant d'être frappé par une voiture, le petit Danick Lapointe, cinq ans, venait d'annoncer fièrement à ses grands-parents qu'il entrait à l'école en septembre.
Quelques instants avant d'être frappé par une voiture, le petit Danick Lapointe, cinq ans, venait d'annoncer fièrement à ses grands-parents qu'il entrait à l'école en septembre.

«C'était une belle petite tête blonde»

Marc Gendron
Marc Gendron
Les Coops de l'information
«Mamie, mamie, je m'en vais à la vraie école.»