La Voix de l’Est
"Cette année, la commission scolaire n'est pas moins riche, ni plus pauvre que l'an passé", insiste Guy Vincent, président de Val-des-Cerfs.
"Cette année, la commission scolaire n'est pas moins riche, ni plus pauvre que l'an passé", insiste Guy Vincent, président de Val-des-Cerfs.

«Val-des-Cerfs n'est pas moins riche»

Cynthia St-Hilaire
Cynthia St-Hilaire
La Voix de l'Est
La commission scolaire du Val-des-Cerfs est passée d'un surplus de 3,9 M $ à un déficit de 31 M $ au cours de la dernière année. Un changement dû aux nouvelles règles comptables imposées par le gouvernement du Québec.