La Voix de l’Est
Les coups durs s'accumulent pour le Groupe Condomax, qui a vu deux de ses immeubles brûler au cours des derniers mois à Marieville. Des incendies considérés suspects par les policiers.
Les coups durs s'accumulent pour le Groupe Condomax, qui a vu deux de ses immeubles brûler au cours des derniers mois à Marieville. Des incendies considérés suspects par les policiers.

«C'est terrible»

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Les coups durs s'accumulent pour le Groupe Condomax, victime de deux incendies suspects en neuf mois. Son immeuble à condos en construction à Marieville a été rasé par le feu, dans la nuit de mardi à hier. En août dernier, une autre de ses propriétés avait été détruite par les flammes.