La Voix de l’Est
Chaque printemps, des Mexicains viennent travailler pour des producteurs agricoles de la région et certains y sont déjà depuis deux semaines. Comme nous, ils viennent d'apprendre que la grippe porcine s'est répandue dans leur pays, faisant près de 150 morts. Tout en refusant de s'alarmer, certains s'inquiètent quand même pour leurs proches.
Chaque printemps, des Mexicains viennent travailler pour des producteurs agricoles de la région et certains y sont déjà depuis deux semaines. Comme nous, ils viennent d'apprendre que la grippe porcine s'est répandue dans leur pays, faisant près de 150 morts. Tout en refusant de s'alarmer, certains s'inquiètent quand même pour leurs proches.

Inquiets pour les leurs, mais pas alarmés

Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est
Ils s'affairaient dans les champs sous un soleil de plomb, comme à l'habitude, comme si de rien n'était. Pourtant, à l'intérieur, un peu d'inquiétude venait faire de l'ombre à cette journée d'été qui était là avant le temps.