La Voix de l’Est
Une octogénaire qui vivait à la résidence pour personnes âgées Au Verger Fleuri de Frelisghsburg est morte après que sa tête eut été coincée entre le matelas et une barre de soutien métallique à la suite d'une chute du lit.
Une octogénaire qui vivait à la résidence pour personnes âgées Au Verger Fleuri de Frelisghsburg est morte après que sa tête eut été coincée entre le matelas et une barre de soutien métallique à la suite d'une chute du lit.

Une mort qui aurait pu être évitée

Chantal Vallée
Chantal Vallée
La Voix de l'Est
La mort d'une octogénaire qui vivait à la résidence privée Au Verger Fleuri, à Frelighsburg, aurait pu être évitée si une barre de soutien bordant son lit avait été correctement installée. C'est du moins l'une des observations du coroner Jacques Robinson, qui a enquêté sur le décès.