La Voix de l’Est
Pauline Quinlan ne s'en cache pas: elle veut que Bromont s'occupe d'administrer seule ses matières résiduelles.
Pauline Quinlan ne s'en cache pas: elle veut que Bromont s'occupe d'administrer seule ses matières résiduelles.

Bromont pourrait devoir payer des pénalités

Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est
La Ville de Bromont pourrait devoir payer de fortes pénalités financières si elle décide de se retirer des contrats de collectes de déchets et de recyclage administrés par la MRC de la Haute-Yamaska. Ces contrats, d'une durée de cinq ans et valant 35 millions de dollars, ne contiennent aucune clause de retrait. Tout devra donc être négocié.