La Voix de l’Est
Pour le théologien Guy Durand, les récentes prises de position du pape Benoît XVI risquent d'accentuer le fossé qui sépare l'Église de ses fidèles.
Pour le théologien Guy Durand, les récentes prises de position du pape Benoît XVI risquent d'accentuer le fossé qui sépare l'Église de ses fidèles.

«Ça ne nous aide pas»

Marc Gendron
Marc Gendron
Les Coops de l'information
Les fidèles ont déserté les églises, l'enseignement religieux catholique a été sorti des écoles et les prêtres sont de plus en plus âgés, faute de jeunes désireux d'embrasser la vocation sacerdotale. Plus le temps passe, plus le fossé semble s'agrandir entre les valeurs de notre société moderne et les dogmes promus par le Vatican. Chose certaine, les récentes prises de position du souverain pontife Benoît XVI suscitent de vives réactions et ne laissent présager aucun rapprochement entre les brebis égarées et l'Église catholique.