La Voix de l’Est
«Entre 2000 et 2007, le prix du sirop n'a pas augmenté comme il aurait dû», fait remarquer Onil Beaudoin, président du syndicat acéricole de la région, un organisme affilié à l'Union des producteurs agricoles. «Les consommateurs ont bénéficié d'un produit bon marché à cause des surplus de sirop disponibles», soutient l'acériculteur de Saint-Paul-d'Abbotsford.
«Entre 2000 et 2007, le prix du sirop n'a pas augmenté comme il aurait dû», fait remarquer Onil Beaudoin, président du syndicat acéricole de la région, un organisme affilié à l'Union des producteurs agricoles. «Les consommateurs ont bénéficié d'un produit bon marché à cause des surplus de sirop disponibles», soutient l'acériculteur de Saint-Paul-d'Abbotsford.

Les producteurs empochent

Cynthia St-Hilaire
Cynthia St-Hilaire
La Voix de l'Est
«C'est une bonne manne après dix ans de disette. Ça fait du bien», lance Onil Beaudoin, un acériculteur de Saint-Paul-d'Abbotsford. Les producteurs récupèrent l'argent qu'ils auraient dû faire depuis plusieurs années, considère-t-il.