La Voix de l’Est
Selon le directeur général de Confection 2001, Jean Fortin, si les consommateurs se liguaient pour acheter que des produits du Québec, l'industrie en arracherait passablement moins à l'heure actuelle, même si, dans son cas, les affaires roulent on ne peut mieux.
Selon le directeur général de Confection 2001, Jean Fortin, si les consommateurs se liguaient pour acheter que des produits du Québec, l'industrie en arracherait passablement moins à l'heure actuelle, même si, dans son cas, les affaires roulent on ne peut mieux.

«On a de l'ouvrage par-dessus la tête»

Simon-Olivier Lorange
Simon-Olivier Lorange
La Voix de l'Est
Glissade sur les marchés boursiers, mises à pied fréquentes, les mauvaises nouvelles s'empilent rapidement. Et ce n'est pas fini. Un climat de morosité s'installe petit à petit au sein de la population. Cependant, certains entrepreneurs sont littéralement vaccinés contre la récession. Ils investissent, lancent une nouvelle usine, exportent leurs produits à l'étranger et développent de nouveaux marchés. Certains poussent l'audace jusqu'à affirmer ouvertement qu'ils cherchent des travailleurs d'usine. D'ici à samedi, nous publions une série de reportages sur des entreprises de la région qui refusent de broyer du noir. Avec le concours des autres journaux du groupe Gesca, nous découvrirons aussi quelques belles histoires d'ailleurs au Québec. Une véritable bouffée d'air frais!