La Voix de l’Est
«Je veux m'entendre avec mes confrères sur les conditions de départ, dit la mairesse de Bromont, Pauline Quinlan. La première chose que l'on va faire aussi, c'est d'acquitter notre quote-part impayée.»
«Je veux m'entendre avec mes confrères sur les conditions de départ, dit la mairesse de Bromont, Pauline Quinlan. La première chose que l'on va faire aussi, c'est d'acquitter notre quote-part impayée.»

La ministre pose des conditions

Cynthia St-Hilaire
Cynthia St-Hilaire
La Voix de l'Est
La ministre Nathalie Normandeau a dit oui. Bromont peut quitter la MRC de la Haute-Yamaska pour se joindre à celle de Brome-Missisquoi. La ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire (MAMROT) impose toutefois des conditions à ce transfert.