La Voix de l’Est
En 2002, la commission scolaire du Val-des-Cerfs voulait que J.-H.-Leclerc offre les classes de première à la cinquième secondaire. L'établissement qui désirait conserver le statu quo avait finalement gagné son point. Le même scénario se répètra-t-il?
En 2002, la commission scolaire du Val-des-Cerfs voulait que J.-H.-Leclerc offre les classes de première à la cinquième secondaire. L'établissement qui désirait conserver le statu quo avait finalement gagné son point. Le même scénario se répètra-t-il?

Un débat à prévoir

Cynthia St-Hilaire
Cynthia St-Hilaire
La Voix de l'Est
Si le passé est garant de l'avenir, le débat entourant la révision des services au secondaire sera houleux. En 2002, la commission scolaire du Val-des-Cerfs projetait faire de J.-H.-Leclerc et Sacré-Coeur des écoles offrant la première à la cinquième secondaire. Tout comme aujourd'hui.