La Voix de l’Est
«C'est un manque flagrant de respect des employés. Ça risque de nous prendre 30 à 40 ans pour reprendre toutes ces pertes», déplore Bernard Osterrath, président du Conseil conjoint du Québec Unite Here (FTQ).
«C'est un manque flagrant de respect des employés. Ça risque de nous prendre 30 à 40 ans pour reprendre toutes ces pertes», déplore Bernard Osterrath, président du Conseil conjoint du Québec Unite Here (FTQ).

Les employés de Consoltex disent non à 96 %

Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est
Difficile début de négociation chez Consoltex. Les employés syndiqués des deux usines de Cowansville ont rejeté samedi à 96 % l'offre de la direction. Celle-ci prévoyait des reculs de 25 % sur les salaires et les avantages sociaux, selon une source syndicale.