La Voix de l’Est
Le député de Brome-Missisquoi, Pierre Paradis, se dit ni surpris ni déçu d'avoir été une fois de plus écarté du Conseil des ministres.
Le député de Brome-Missisquoi, Pierre Paradis, se dit ni surpris ni déçu d'avoir été une fois de plus écarté du Conseil des ministres.

«Mes attentes n'étaient pas très élevées»

Marc Gendron
Marc Gendron
Les Coops de l'information
Le député libéral de Brome-Missisquoi, Pierre Paradis, a une fois de plus été ignoré par le premier ministre Jean Charest lors de la composition de son Conseil des ministres. Malgré la vaste expérience que compte M. Paradis à titre de parlementaire et d'ancien ministre, il n'a pas réussi à se faufiler au sein du cabinet de M. Charest, même si celui-ci a été gonflé à 26 ministres et que certains nouveaux venus en sont à leurs premières armes en politique.