La Voix de l’Est
Pour André Riedl, maintenant député libéral d'Iberville, mettre au grand jour les faiblesses de l'ADQ était la seule chose à faire. On le voit ici en compagnie d'un autre transfuge de l'ADQ, Pierre Michel Auger, député de Champlain.
Pour André Riedl, maintenant député libéral d'Iberville, mettre au grand jour les faiblesses de l'ADQ était la seule chose à faire. On le voit ici en compagnie d'un autre transfuge de l'ADQ, Pierre Michel Auger, député de Champlain.

L'ADQ, un parti qui n'a rien à proposer

Marc Gendron
Marc Gendron
Les Coops de l'information
Le député d'Iberville André Riedl, qui a quitté jeudi le camp adéquiste pour rejoindre les libéraux de Jean Charest, a l'assurance d'avoir rendu un fier service aux électeurs de sa circonscription, voire aux électeurs de tout le Québec, en exposant au grand jour l'absence de plan et d'écoute au sein de son ancienne formation politique.