La Voix de l’Est
«Une à deux fois par mois,des individus sont venus rôder autour de l'édifice sans raison et, ultimement, je me suis fait défoncer il y a deux semaines», relate Harold Jean, de la Mercerie Harold.
«Une à deux fois par mois,des individus sont venus rôder autour de l'édifice sans raison et, ultimement, je me suis fait défoncer il y a deux semaines», relate Harold Jean, de la Mercerie Harold.

Les marchands de plus en plus inquiets

Simon-Olivier Lorange
Simon-Olivier Lorange
La Voix de l'Est
Le climat qui règne parmi la communauté de marchands de la rue Principale à Cowansville ne concorde décidément pas avec la quiétude habituelle de la municipalité. Avec les grilles de sécurité qui protègent désormais plusieurs commerces le soir venu et les commerçants sur le qui-vive, il n'y a qu'un pas à fran-chir pour établir une comparaison avec les quartiers mouvementés de Montréal.